#3

J’avoue, les quelques dizaines de premiers vendredis, j’ai pensé que je devenais folle. Au tout début, j’ai pensé avoir fait un cauchemar très réaliste, mais à mesure que les vendredis passaient, j’ai envisagé l’impossible : j’étais complètement cinglée. Je me suis donc faite interner. J’ai vu des psychiatres aux urgences psychiatriques. Mais il est rapidement devenu évident que ce n’était ni un cauchemar, ni de la folie : c’était juste… une boucle temporelle dont j’étais la seule à me rendre compte.

Cette certitude acquise, j’ai repassé en boucle la même journée, en tentant de trouver ce que j’avais mal fait. Après tout, dans les films où le héros est coincé dans une putain de journée de merde, c’est parce qu’il a mal agi. J’ai donc donné de l’argent au SDF, cédé la place assise à la vieille, été aimable avec JB et je suis même sortie à l’heure pour Max, avant de l’inviter dans le meilleur restaurant ayant encore des places que j’ai pu trouver. Aucun résultat.

J’ai eu une période assez sombre suite à ça. Une période où je n’ai rien fait. Je prétextais une gastro ou une grippe, et je passais mes journées à regarder des séries sur Netflix et des films tous plus niais les uns que les autres. Et maintenant ? Maintenant, je fais quoi ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s